ECOLE DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE PRODUCTION VEGETALE
Le monde a besoin davantage de production alimentaire
ECOLE D'ECONOMIE, DE SOCIO ANTHROPOLOGIE ET DE COMMUNICATION POUR LE DEVELOPPEMENT
Le paysan a sa raison
ECOLE D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DE L'ENVIRONNEMENT
Nous empruntons les Ressources Naturelles aux générations futures. Nous devons alors apprendre à mieux les gérer
ECOLE DE NUTRITION ET DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES ALIMENTAIRES
Nourrir sainement à partir de nos traditions
ECOLE DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE PRODUCTION ANIMALE
Former pour mieux disposer de viandes saines
INSTITUT DE SECURITE ALIMENTAIRE
C'est aussi une formation pour une expertise adéquate en nutrition humaine
FACULTE DES SCIENCES AGRONOMIQUES
Une Faculté pour une formation en adéquation avec les besoins du pays

Romain Lucas GLELE KAKAÏ A.

Président du Comité Scientifique sectoriel des Sciences Agronomiques (CSS-SA)


Président du Conseil Scientifique de l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB)


Président de African German Network of Excellence in Science (AGNES)


Coordonnateur des études doctorales en Biométrie


Coordonnateur du Master en Biostatistique(www.labef-uac.org)

image
Statut:
Enseignant-Chercheur
Spécialité:
Biométrie et Foresterie
Poste:

Président du Comité Scientifique sectoriel des Sciences Agronomiques (CSS-SA)


Président du Conseil Scientifique de l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB)


Président de African German Network of Excellence in Science (AGNES)


Coordonnateur des études doctorales en Biométrie


Coordonnateur du Master en Biostatistique(www.labef-uac.org)

Grade:
Professeur Titulaire
Domaine de compétence:
Analyse statistique de données biologiques Inventaire forestier ; Agroforesterie.
Disciplines enseignées:

Algorithmique statistique - Modèles linéaires et non linéaires à effets mixtes- Modèles linéaires généralisés à effets mixtes – Expérimentation agricole – Data mining.

Ecole:
Ecole d`Aménagement et de Gestion de l`Environnement
Laboratoire:
Laboratoire de Biomathématiques et d’Estimations Forestières (LABEF)
Adresse postale:
04 BP 1525, Cotonou ; Bénin
Téléphone:
+ 229 95840800
Email:
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Nombre de publications:
211
Quelques reférences:

Liste de quelques articles de 2018:



  1. Lazaro, M., Gbeha, M. and Glèlè Kakaï (2018). Influence of Missing Value Imputations on the Performance of Canonical Correspondence Analysis: Ecological Applications. African Journal of Applied Statistics5(1): 323–337.

  2. Dayou, E. D., Zokpodo, K. L. B., & Glèlè  Kakaï, R.(2018). Assessment of the physical and mechanical properties of the soils in the different agroecological zones of Benin. Agro-Science, 16(3), 37-45.

  3. Salako, V. K., Vihotogbé, R., Houéhanou, T., Sodé, I. A., & Glèlè Kakaï, R. (2018). Predicting the potential impact of climate change on the declining agroforestry species Borassus aethiopum in Benin: a mixture of geostatistical and SDM approach. Agroforestry Systems. DOI: 10.1007/s10457-018-0262-2.

  4. Moussa, A. A., Salako, V. K., Gbemavo, D. C., Zaman-Allah, M., Glèlè  Kakaï, R., & Bakasso, Y. (2018). Performances agro-morphologiques des variétés locales et améliorées de maïs au sud-ouest du Niger. African Crop Science Journal, 26(2), 157-173.

  5. Salako, K. V., Moreira, F., Gbedomon, R. C., Tovissodé, F., Assogbadjo, A. E., & Glèlè Kakaï, R. (2018). Traditional knowledge and cultural importance of Borassus aethiopum in Benin: interacting effects of socio-demographic attributes and multi-scale abundance. Journal of ethnobiology and ethnomedicine. DOI: 10.1186/s13002-018-0233-8.

  6. Hounkpevi, A., Kouassi, E. K., & Glèlè Kakai, R. (2018). Effects of climatic variability and local environment patterns on the ecology and population structure of the multipurpose plant species, Vitex doniana Sweet (Lamiaceae) in Benin. Tropical Ecology, 59(1), 129-143.

  7. Lokonon, B. E., Mangamana, E. T., Gnonlonfoun, I., Akpona, T. J. D., Assogbadjo, A. E., Glèlè Kakaï, R., & Sinsin, B. (2018). Knowledge, valuation and prioritization of 46 woody species for conservation in agroforestry systems along Ouémé catchment in Benin (West Africa). Environment, Development and Sustainability. DOI: 10.1007/s10668-018-0142-y

  8. Salako, V. K., Kénou, C., Dainou, K., Assogbadjo, A. E., & Glèlè Kakaï, R. (2018). Impacts of land use types on spatial patterns and neighbourhood distance of the agroforestry palm Borassus aethiopum in two climatic regions in Benin, West Africa. Agroforestry Systems. DOI :10.1007/s10457-018-0205-y

  9. Savi, M. K., R. Noumonvi, F. J. Chadaré, K. Daïnou, V. K. Salako, R. Idohou, A. E. Assogbadjo, and R. Glèlè Kakaï (2018). Synergy between traditional knowledge of use and tree population structure for sustainability of Cola nitida (Vent.) Schott. & Endl in Benin (West Africa). Environment, Development and Sustainability. DOI :10.1007/s10668-018-0091-5.

  10. Sèwadé, C., Lokonon, B.E., Azihou, A.F., Akouèhou, G.S., Mensah, G.A., Glèlè Kakaï, R., & Houinato, M.R.B. (2018). Use diversity and farmer’s preference of 48 local multipurpose fodder trees: a comparative analysis of three sociolinguistic groups of Benin. Annales des sciences agronomiques 22(1): 33-52.

  11. Gandji, K., Chadare, F. J., Idohou, R., Salako, V. K., Assogbadjo, A. E., & Glèlè Kakaï, R. (2018). Status and utilisation of Moringa oleifera Lam: A review. African Crop Science Journal26(1) : 137-156.

  12. Mensah, S., Salako, V. K., Assogbadjo, A. E., & Glèlè Kakaï, R. (2018). Differential Responses of Taxonomic, Structural, and Functional Diversity to Local-Scale Environmental Variation in Afromontane Forests in South Africa. Tropical Conservation Science. DOI : 10.1177/1940082918762372.

  13. Adehan, S. B., Adakal, H., Gbinwoua, D., Zoungrana, S., Toé, P., Ouedraogo, M. & Glèlè Kakaï, R. (2018). West African Cattle Farmers’ Perception of Tick-Borne Diseases. EcoHealth. DOI: 10.1007/s10393-018-1323-8.

  14. Lokonon E. B., Glèlè Kakaï R. (2018). Effects of overdispersion and sample size on the Performance of Poisson model and its Extensions in Frame of Generalized Linear Models (GLMs). Int. J. Appl. Math. Stat. 57(5): 40-53.

  15. Lokonon E. B. Beh Mba R., Gbeha M., Glèlè Kakaï R. (2018). Parameters estimation methods in Generalized linear Mixed models applied in ecology: A critical review. International Journal of Engineering and Future Technology 16(3): 11-27.

  16. Banla T, Houehanou TD, Savi MK, Idohou R, Glèlè Kakaï R, Kokou K. (2018). Population structure of Pterocarpus erinaceus across a protection gradient in Sudanian savannahs of Togo, West Africa. Afr J Ecol. doi.org/10.1111/aje.12556.

  17. Mensah, S., Egeru, A., Assogbadjo, A. E., & Glèlè Kakaï, R. (2018). Vegetation structure, dominance patterns and height growth in an Afromontane forest, Southern Africa. Journal of Forestry Research, doi.org/10.1007/s11676-018-0801-8.

  18. Amagnide A., Gbeha M., Glèlè Kakaï R. (2018). Fitting an optimal variance-covariance structure for longitudinal data under Linear Mixed Effects Models framework: simulation-based analysis. African Journal of Applied Statistics, 5(2): 489:502.

 Back

Message du Nouveau Doyen à la Communauté

Professeur Adédjobi Philippe  LALEYE

Doyen de la Faculté des Sciences Agronomiques

 

Mesdames et Messieurs

-   les Enseignants

  les Membres du personnel administratif, technique et de service

-    les Etudiants de la FSA

 Les circonstances de l’organisation de la cérémonie de passation de service hier à la faculté entre l’équipe décanale sortante et celle entrante, ne m’ont pas permis de m’adresser directement à vous. Je tiens à vous remercier pour votre mobilisation à cette cérémonie qui, souvent fort simple, est celle au cours de laquelle les 1ers mots du nouveau Doyen sont suivis avec beaucoup d’attention.

 

Hier, après la cérémonie de présentation du bilan par le Doyen Joseph HOUNHOUIGAN, lui et moi sommes retirés dans son bureau accompagnés du Vice-Doyen, du Secrétaire général d’entité et du Représentant du Rectorat pour procéder à la signature des documents de passation de service entre l’équipe sortante et celle entrante. C’est l’occasion pour moi de remercier le Doyen, le Professeur Joseph HOUNHOUIGAN pour sa disponibilité et pour l’ambiance avec laquelle se sont déroulés les échanges.

 

Chers membres de la communauté FSA, comme tous les collègues nommés des autres établissements de notre université, je prends fonction à la tête de notre Faculté dans un contexte connu de tous. Je suis appelé par l’Autorité à une mission que nous devons accomplir ensemble avec détermination car l’enjeu pour nous est grand : la vie de notre entité universitaire et le renforcement de la formation agronomique en son sein.

S’agissant en effet de la vie et du développement de notre Faculté, je voudrais d’abord et ceci en toute humilité, rendre un vibrant hommage et exprimer ma reconnaissance aux pères fondateurs de la FSA et à tous les acteurs qui ont œuvré à ce qu’elle ait atteint son niveau actuel de célébrité. Oui, ils ont été les bâtisseurs de ce que notre entité universitaire est devenue aujourd’hui.

 

Comme vous le savez aussi bien que moi, le défi majeur auquel notre Faculté se doit aujourd’hui de faire face, se résume à cette double question:

-   que faire pour conserver durablement nos acquis ?

-   et à quoi devons-nous, sans tarder, nous atteler pour améliorer la performance de notre Faculté et élever davantage sa position de leadership aux plans national et régional dans la formation et la recherche de haut niveau en sciences agronomiques ?

 Pour relever ce double défi, j’ai fait le choix d’une culture du « savoir travailler ensemble » avec toutes les composantes de la Faculté.

La vision que je voudrais partager avec vous est celle d’une nouvelle Faculté porteuse de projets majeurs de recherche et de formation au service de la communauté universitaire, réactive dans ses processus de décision avec une primauté à la concertation, et assurant le bien-être de ses personnels et de ses étudiants.

Je voudrais que la FSA soit pour tous ceux –personnels et étudiants-qui en font partie un cadre qui donne la possibilité à chacun de travailler dans les meilleures conditions possibles.

 

La réussite académique et la bonne insertion professionnelle de nos étudiants sont les objectifs majeurs de nos formations. Ils ne peuvent s’améliorer que par une constante attention à l’innovation pédagogique dès la licence, qui, si elle vient d’abord des enseignants eux-mêmes, doit faire l’objet d’un véritable soutien.

 

La recherche est l’autre raison majeure de la nouvelle FSA qui permet d’ouvrir de nouveaux champs de recherche conjuguant les différentes disciplines pour aborder les grands enjeux de société. Cette démarche n’est féconde qu’avec le soutien simultané à l’excellence au cœur de toutes nos disciplines dans la spécificité de leurs pratiques.

Une attention particulière doit être accordée à tous les personnels administratifs, technique et de service qui animent la faculté. Sans eux, rien ne saurait se faire convenablement.

 

Je voudrais remercier également, de manière spéciale, les Vice-Doyens de nos différentes Ecoles pour le travail colossal qu’ils abattent au quotidien. En bonne intelligence, nous travaillerons pour que notre maison commune aille toujours de l’avant.

Je ne peux pas réussir cette noble mission que la Nation a bien voulu me confier sans votre soutien et votre accompagnement à tous. J’implore donc votre indulgence pour qu’ensemble nous relevions ce défi.

 

Je vous remercie pour votre aimable attention !

 

 

Professeur Adédjobi Philippe LALEYE

L'agent administratif du jour

mongbo_prosper_marc150.png

l'Enseignant du Jour